A. La démocratie athénienne

1. L’installation d’un régime original

Au Ve siècle av. JC, Athènes est une démocratie : le démos (= peuple) participe ainsi aux affaires de la cité. Ce nouveau régime politique est le résultat de réformes politiques (Solon, Clisthène) menées au siècle précédent.

La démocratie athénienne repose sur l’égalité politique des citoyens à l’Ecclésia, assemblée dans laquelle chaque citoyen vote les lois ou l’ostracisme, élit les magistrats et décide de mener ou non une guerre. Un citoyen peut également être tiré au sort pour participer à la Boulè qui prépare les lois, pour siéger à l’Héliée qui rend la justice ou même pour devenir magistrat (fonction de commandement). Toutefois, les magistrats les plus importants, les stratèges, sont élus et souvent issus des familles riches.

Périclès favorise la participation de tous les citoyens à la vie politique en créant une indemnité (misthos) pour les juges de l’Héliée, étendue ensuite aux autres fonctions politiques.

2. Les limites de la démocratie

A Athènes le démos est circonscrit aux citoyens. Or un grand nombre d’habitants d’Athènes sont exclus de la citoyenneté et donc de la vie politique : les femmes (et les enfants), les métèques et les esclaves.

De plus, Périclès restreint l’accès à la citoyenneté (451 av. JC). Pour devenir citoyen il faut être né de père et de mère athéniens, avoir prêté serment et effectué son service militaire et civil (éphébie).

Enfin, l’égalité entre les citoyens est discutable. D’abord, il n’y a pas d’égalité sociale : les classes censitaire déterminent la place de chaque citoyen dans la société. Mais surtout, si la démocratie reconnaît l’égalité des droits politiques entre les citoyens (Ecclésia), dans les faits, ce sont les Athéniens les plus riches qui dominent la vie politique.


Vocabulaire

Démocratie : régime politique dans lequel la souveraineté appartient aux citoyens.

Ecclésia : assemblée des citoyens. Elle se réunit sur le Pnyx (colline d’Athènes).

Ephébie : service militaire et civique obligatoire pour obtenir la citoyenneté à Athènes (entre 18 et 20 ans)

Métèque : étranger domicilié à Athènes.

Misthos : indemnité octroyée par Périclès aux citoyens qui ont une fonction politique à Athènes. Cette initiative (misthophorie) permet aux citoyens les plus modestes de pouvoir participer à la vie politique d’Athènes.

Ostracisme : condamnation, votée par l’Ecclésia, d’un citoyen à l’exil pour une période de dix ans.


Documents

Les « pères » de la démocratie athénienne

Les institutions démocratiques à Athènes (Ve siècle av. JC)

Des archives à la reconstitution : le Klérotérion
« Le tirage au sort démocratique, Patrice Masini, CNRS Images, 2017.

Etude de documents : Périclès et la démocratie athénienne (PDF)

Print Friendly, PDF & Email